Menu

Inventaires participatifs

Accueil > Participer > Agir pour l’environnement > Inventaires participatifs

Aidez-nous à obtenir le plus de données possible sur la faune et la flore locale en participant à des inventaires participatifs !

Collecter des données sur le terrain, le principe :

Dans le cadre de l’Atlas de la Biodiversité Communale de la Ville d’Épinal, vous êtes invités à aider les scientifiques en partageant vos observations sur la faune et la flore locales. Vous êtes volontaires pour les sciences participatives ? En collaborant à des programmes scientifiques basés sur les observations des habitants, chacun contribue à améliorer les connaissances sur la biodiversité et à la protection de son environnement.

| Comment faire ? Trois observatoires vous sont proposés gratuitement :

  1. “Oiseaux des Jardins” -Apprenez à reconnaître les oiseaux et comptez-les dans votre jardin, dans un parc public ou même sur votre balcon ! Une demi-heure suffit (création d’un compte requise).
  2. “Mission hérissons” – Procurez-vous un tunnel à empreintes (ou construisez-le, tuto disponible en ligne), posez-le 5 nuits de suite dans votre jardin ou dans la nature, et identifiez les empreintes récoltées au petit matin. Créez un compte et entrez vos observations ponctuellement ou régulièrement, à votre guise !
  3. “Chasse aux invasives” – Observez les plantes envahissantes autour de chez vous et partagez vos découvertes. Aucune obligation de création d’un compte.
À vous de jouer, cliquez sur les inventaires ci-dessous !

Oiseaux des jardins

Apprenez à reconnaître les oiseaux et comptez-les dans votre jardin, dans un parc public ou même sur votre balcon ! Une demi-heure suffit. Créez un compte et entrez vos observations ponctuellement ou régulièrement, à votre guise !

Mission hérissons

Procurez-vous un tunnel à empreintes (ou construisez-le, tuto disponible en ligne), posez-le 5 nuits de suite dans votre jardin ou dans la nature, et identifiez les empreintes récoltées au petit matin. Créez un compte et entrez vos observations ponctuellement ou régulièrement, à votre guise !

Chasse aux invasives

Grâce à Tela Botanica, participez à la chasse aux invasives à Épinal !

Observez les plantes exotiques envahissantes autour de chez vous et partagez vos découvertes. Pas d’obligation de création de compte, vous pouvez entrer vos données directement.

Les plantes exotiques envahissantes, quesako ?
Introduites par l’homme en dehors de leur écosystème naturel, les plantes exotiques invasives ou envahissantes sont une menace pour la biodiversité, et peuvent causer d’importants impacts sanitaires, environnementaux et/ou économiques.

On peut les observer dans différents milieux, et elles se propagent rapidement :

  • Berge : Bord relevé d’une rivière ;
  • Champs : Parcelle de terre utilisée pour l’agriculture ;
  • Chemin : Bande déblayée assez étroite, en général non revêtue, qui suit les accidents du terrain (opposé à route) ;
  • Haie : Clôture faite d’arbres, d’arbustes, d’épines ou de branchages et servant à limiter ou à protéger un champ, un jardin ou un terrain ;
  • Bord de route : Limite latérale d’une chaussée et bande de terrain attenante ;
  • Forêt : Vaste terrain couvert de bois, de nombreux arbres proches ;
  • Jardin privé : Lieu privé, ordinairement clos de murailles, de haies, de fossés, dans lequel on cultive des légumes, des fleurs, des arbres ;
  • Zone humide : Terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau ;
  • Terrain de sport : Espace extérieur aménagé en vue d’y pratiquer un sport ;
  • Zone urbaine : Espace urbanisé autour ou dans une ville ;
  • Parc public : Terrain paysager constitué de bois et/ou de prairies dans lequel des allées destinées à la promenade ont été aménagées.

Voici les plantes que l’on peut régulièrement rencontrer :

Balsamine géante de l’Himalaya (Impatiens glandulifera)
Molina J.CBN Méditerrannéen de Porquerolles

Plante herbacée annuelle, de 0.5 à 2 m de hauteur. Les tiges sont rougeâtres, multi­ramifiées, dressées, creuses et sans poils. Floraison estivale ­ automnale (juillet ­ octobre). Elle se développe le long des cours d’eau et colonise les berges et les alluvions des rivières et des canaux, ainsi que les fossés, les talus et bois humides, les clairières et lisières de forêts.

Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum)
Dalmas JP Conservatoire Botanique Alpin

Plante herbacée, vivace, parmi les herbes les plus grandes d’Europe, atteignant généralement 2­-3 m (mais jusqu’à 4­-5 m) de haut. Les tiges atteignent 5-­10 cm de diamètre et sont de couleur pourpre ou souvent tachetées de pourpre. Floraison estivale (juin­ septembre). Elle forme des peuplements monospécifiques étendus principalement dans les talus, les friches et sur les berges de rivières, mais aussi dans les prairies et lisières forestières, et les habitats plus perturbés.

Arbre à papillons (Buddleja davidii Franchet)
Huynh Tan B CBN Méditerrannéen de Porquerolles

Arbuste à feuillage caduc voire semi ­ persistant et pouvant atteindre 5m de haut. Les feuilles sont lancéolées, de couleur vert foncé sur la face supérieure, tandis que sur la face inférieure, elles sont blanches et duveteuses. Floraison estivale/automnale (juillet ­octobre). Colonise les milieux perturbés généralement ouverts comme les voies de chemin de fer, les bords de routes et d’autoroutes, les murs, les falaises, les chantiers, les friches…

Renouée du Japon (Reynoutria japonica)
Morvant Y CBN Méditerrannéen de Porquerolles

Plante herbacée, vivace, à port buissonnant. Annuellement, elle forme des tiges aériennes robustes pouvant atteindre 3 m de hauteur et 4 cm de diamètre, formant de vastes massifs denses. Floraison automnale (août – octobre). Se développe le long des cours d’eau.

Jussie (Ludwigia grandiflora)
S Varray

Plante vivace, fixée, amphibie, pouvant s’implanter jusqu’à 2-3 mètres sous la surface de l’eau. Tiges horizontales à la surface de l’eau ou dressées portant les fleurs ; rigides mais cassantes, noueuses, poilues vers le haut. Floraison de juin à septembre. Se développe en milieu aquatique ou terrestre dans les eaux stagnantes ou faiblement courantes, zones humides, berges, prairies humides.

Solidage du Canada (Solidago canadensis)
Bergès C CBN du Massif Central

Plante herbacée vivace pouvant atteindre 2 m de hauteur. La tige est velue et se prolonge en une tige souterraine (rhizome). Floraison estivale /automnale (juillet ­ octobre). La plante colonise les milieux comme des remblais, des bords de route ou des voies ferrées, des friches urbaines et industrielles, mais aussi des milieux comme des cultures, des vignes ou des prairies abandonnées.

Solidage glabre (Solidago gigantea)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est solidago-gigantea-pache-g-conservatoire-botanique-national-alpin.jpg.
Pache G Conservatoire Botanique National Alpin

Ressemble beaucoup au Solidage du Canada. Néanmoins, le Solidage glabre présente une tige le plus souvent lisse (mais parfois pubescente), et des feuilles au dos glabre (lisse) ou légèrement ciliées sur les bords. Floraison estivale/automnale (août – novembre). Peut coloniser les bords de route, friches, cultures abandonnées, mais également les zones humides (berges de cours d’eau, lisières, prairies fraîches).

Ambroise à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ambrosia-artemisiifolia-p-vahrameev-mnhn-cbnbp.jpg.
P Vahrameev MNHN CBNBP

Plante herbacée annuelle, de 30 cm à 1 m de haut, au pollen très allergène. Feuilles vertes sur les deux faces, velues à presque glabres (lisses), de forme triangulaire et profondément découpées jusqu’à la nervure. Tige velue, devenant rougeâtre à la floraison. Floraison d’août à octobre. Se développe sur les friches, talus routiers ou ferroviaires, chantiers de construction, cultures…

Myriophylle du Brésil (Myriophyllum aquaticum)
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est myriophyllum-aquaticum-n-pipet-iibsn.jpg.
N Pipet IIBSN

Plante amphibie. Feuilles pennatiséquées (découpée de façon symétrique, de chaque côté de la nervure centrale), comportant entre 8 et 16 segments, vert clair pour les immergées, vert foncé pour les émergées. Longues tiges pouvant atteindre 3 voire 4 m de long et 5 mm de diamètre. Floraison de mai à septembre. Se développe dans les milieux stagnants ou à faible courant, bien exposés : zones humides, réseaux de fossés, bordures de plans d’eau et cours d’eau lents.

Tela Botanica a pour vocation de favoriser l’échange d’informations, d’animer des projets grâce aux nouvelles technologies de la communication et de produire des données libres de droit au service de l’ensemble des botanistes, amateurs ou confirmés.

Un Atlas de la Biodiversité Communale, pour quoi faire ?

Référencer


la biodiversité locale (faune et flore) ordinaire et extraordinaire

Mettre en place


une trame verte et bleue sur le territoire

Intégrer

les enjeux de biodiversité dans les projets de la Ville d’Épinal en disposant de données précises

Sensibiliser et mobiliser

la population locale sur le maintien et la restauration des milieux naturels, y compris en zone urbaine

Partager sur :

Logo Facebook Logo Twitter Logo LinkedIn
Annuler