Menu
Accueil > Actualités > Enfouissement d’une capsule temporelle à Bitola à n’ouvrir qu’en 2071

Enfouissement d’une capsule temporelle à Bitola à n’ouvrir qu’en 2071

20 Sep 2021
Enfouissement d’une capsule temporelle à Bitola à n’ouvrir qu’en 2071

Ce samedi 18 septembre à 19h, une capsule temporelle a été enfouie en lieu et place des deux immeubles d’Épinal Habitat démolis en mai et juin derniers rue David et Maigret, au cœur du quartier de Bitola. Cette opération initiée par Epinal Habitat en partenariat avec la Ville d’Epinal, permet de capturer un témoignage du présent à destination des futurs habitants du quartier et s’inscrit dans le cadre du projet de renouvellement urbain « Ici demain Bitola – Champbeauvert ».

Son ouverture est prévue dans 50 ans, le 18 septembre 2071 et permettra aux générations futures d’en apprendre davantage sur la vie actuelle des habitants du quartier et de rendre compte des évolutions, tant des aménagements urbains que des modes de vie, qui auront lieu au cours des cinquante prochaines années et qui modifieront profondément le quartier.

La capsule temporelle, c’est quoi ?

Une capsule temporelle est une oeuvre de sauvegarde collective de biens et d’informations, comme témoignage destiné aux générations futures.


Cette capsule prend la forme d’un baril étanche de 26L est scellée dans un caveau en béton d’1m2 creusé dans le sol devant le parking des anciens immeubles, le long d’une future voie verte.

Les participants et leurs contributions

La capsule contient des dessins réalisés par les enfants participants aux activités des garderies des écoles publiques et à l’accompagnement scolaire au Centre Social de Bitola-Champbeauvert, des photographies du quartier et de moments de vie réalisées par Gabriel Loisy en 2021, des croquis représentant les grandes lignes du futur quartier et des plans du projet de renouvellement urbain tel qu’il est actuellement imaginé. Des textes y trouvent également leur place, notamment deux courriers sur l’histoire du quartier adressés aux spinaliens de 2071 signés par Patrick Nardin, maire d’Epinal, et Jacques Grasser, conseiller municipal délégué au patrimoine historique, aux archives municipales. Un morceau de béton issu de chacun des immeubles démolis se niche également à l’intérieur.

De nombreux acteurs du quartier et du NPRU Bitola-Champbeauvert ont répondu à l’appel lancé par Epinal Habitat et la Ville d’Epinal : à commencer par le centre social qui a mobilisé près de 65 enfants de 3 à 10 ans.

  • La Ville de Bitola,
  • Gabriel Loisy, via l’atelier mémoire du NPRU et ses photos d’habitants,
  • Vosges Matin,
  • La brasserie La Fouillotte,
  • Le Géant Casino,
  • Le Centre social de Bitola-Champbeauvert,
  • Le périscolaire de la Loge Blanche.

Pour rappel, les deux immeubles qui ont disparu dernièrement du paysage spinalien rue David et Maigret avaient été érigés en 1971 et abritaient 70 logements. Ils laisseront place à un espace sportif, ludique et convivial qui reliera la Moselle à la Halle des sports. Depuis le 20 juillet dernier, à la demande des habitants, un terrain de pétanque provisoire a pris place sur le parking.

D'autres actualités à consulter :
Hôtel de Ville : déplacement de l'entrée

L’accès à la Mairie se fait du côté de la rue Raymond Poincaré, face à ...

28 Fév 2024
Travaux : déviations de la circulation dans le secteur de la gare du 26 février au 12 avril 2024

A partir de lundi 26 février, les automobilistes sont invités à contourner le secteur ...

22 Fév 2024
Marché Couvert : un nouveau stand commercial disponible !

La Ville d’Épinal propose un nouveau stand au Marché Couvert de la place Georgin. Le ...

20 Fév 2024
Laurent Mariotte, parrain du projet alimentaire !

Laurent Mariotte, animateur de radio/télévision et chroniqueur culinaire né à ...

13 Fév 2024
Mon avis citoyen Je signale Recrutement Contact
Annuler