Terre de Jeux 2024



COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 06/10/20

La Ville et la Communauté d'agglomération d'Epinal sont officiellement retenues comme centres de préparation aux Jeux olympiques 2024 pour l’accueil de délégations.

En novembre 2019, la Communauté d'Agglomération d'Épinal (CAE) et 9 de ses communes obtenaient le label « Terre de Jeux 2024 ». Elles s'engageaient ainsi dans l'aventure des Jeux olympiques et paralympiques qui se tiendront en France en 2024 et pouvaient prétendre à l'accueil de délégations étrangères pour leur préparation. L’obtention du label permettait également à la CAE de présenter sa candidature pour faire partie de la liste officielle des Centres de Préparation aux Jeux et ainsi espérer accueillir des délégations étrangères pour les entraînements avant les Jeux. 
C’est aujourd’hui officiellement acté par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques qui vient de confirmer que la candidature de la CAE et celle de la ville d’Épinal ont officiellement été retenues pour que certains de leurs équipements sportifs fassent partie des centres de préparation aux Jeux. Les CPJ seront les lieux d’accueil des athlètes olympiques et paralympiques et de leur staff pendant leur période de préparation aux Jeux de Paris 2024, entre l’été 2021 et l’été 2024.

Équipements sportifs spinaliens qui figurent dans le catalogue officiel des centres de préparation aux Jeux proposé aux délégations internationales :

- Le stade d’athlétisme de la Colombière (Athlétisme olympique),
- Le bassin olympique Roger Goujon (Natation olympique),
- Le stade d’eaux vives pourra également faire partie des centres de préparation sous réserve de la réalisation des travaux (Canoë-kayak slalom).
- La halle des Sports (Escrime),
- Le gymnase Viviani (Gymnastique artistique),
- Le DOJO Georges Cotin (Judo olympique).

Listes des Centres de préparation aux Jeux sélectionnés


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


La Ville et la Communauté d'Agglomération d'Epinal ont obtenu le label « Terre de Jeux 2024 » en novembre 2019. Elles s'engagent ainsi dans l'aventure des Jeux olympiques et paralympiques qui se tiendront en France en 2024 et peuvent prétendre à l'accueil de délégations étrangères pour la préparation !

La Ville et la Communauté d’agglomération d'Epinal ont obtenu en novembre 2019 le label « Terre de Jeux 2024 ». Cette reconnaissance officielle leur permet de participer aux temps forts des JO de Paris 2024 et de développer leurs propres actions pour mettre encore plus de sport dans le quotidien de leurs habitants. 

Le label va leur permettre de partager leurs bonnes pratiques, faire vivre à leurs concitoyens des émotions uniques, leur permettre de découvrir des sports et, au final, donner une visibilité exceptionnelle à leurs actions grâce au coup de projecteur unique des Jeux.

Parmi les trois objectifs cités par le comité d’organisation, Épinal a déjà engagé de nombreuses actions, que le label « Terre de Jeux 2024 » vient mettre en valeur et renforcer :

  • Partager les émotions du sport ;
  • Mettre plus de sport dans le quotidien des habitants ;
  • Animer et faire grandir la communauté de ceux qui sont passionnés par les Jeux.

L’obtention du label permet également à la Ville et à l’Agglomération d’Épinal de présenter une candidature pour faire partie des Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) et ainsi espérer accueillir des délégations étrangères pour l’entraînement avant les Jeux. 

Le territoire d’Épinal espère être sélectionné dans la liste qui sera présentée au moment des Jeux de Tokyo grâce à des infrastructures sportives de qualité. Six sites sont susceptibles d’être retenus : la halle des sports (escrime), le gymnase Viviani (gymnastique), le dojo (judo), le stade de la Colombière bientôt remis aux normes (athlétisme), la piscine olympique Roger Goujon (natation) ainsi que le futur stade d’eau vive au port (canoë-kayak). 

Nous vous proposons chaque mois dans le magazine municipal un coup de projecteur sur ces infrastructures qui figurent dans le dossier de candidature pour être Centre de Préparation aux Jeux.