Solidarité

Cohésion sociale
Une ville dynamique, c'est aussi une ville solidaire, une ville soucieuse de sa cohésion sociale.

La cohésion sociale est un poste de dépenses important (aide sociale, Programme de Réussite Educative, soutien aux centres sociaux et MJC, subventions aux associations, petite enfance, services pour les seniors, actions d'insertion…).

La cohésion sociale guide également une grande partie des actions en matière éducative, sportive ou culturelle. En effet, au-delà de la politique tarifaire très faible pratiquée pour les tranches basses de revenus, pour l'ensemble des services, la volonté est bien de privilégier l'accès à l'ensemble des services par la totalité de la population.

Ces actions concrètes se déclinent sous différentes formes très complémentaires, dans les domaines de la réussite éducative, de la prévention, du logement, de la santé…

En quelques chiffres ...

Population 31 552 habitants (1er janvier 2016)
Nombre de foyers fiscaux 19 567 (9 763 sont imposés)
Revenu médian 15 761 €
Logements sociaux 31%
Taux de chômage 11,6%
Personnes bénéficiant de la CMU 3 830
3 quartiers sont classés en Zone Urbaine Sensible Plateau de la Justice, Bitola / Champbeauvert et La Vierge

Pôle Santé

Afin d’insérer pleinement la santé de la population au sein des politiques publiques, le premier contrat local de santé des Vosges a été signé en 2015 pour une durée totale de 5 années.
 
Il permet aux communes de la Communauté d’Agglomération d’Epinal de participer avec l’Agence Régionale de Santé aux actions destinées à améliorer la promotion de la santé et accroître la prévention dans ce domaine.
 
Les partenaires signataires sont :
- La Préfecture des Vosges
- La Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Vosges
- La CARSAT Nord-Est
- Le Conseil Régional de Lorraine
- Le Conseil Départemental des Vosges
 
Les thématiques principales concernent déclinées à Epinal :
  • L’accès aux soins et aux dispositifs de prévention : le CCAS d’Epinal propose dans le cadre d’un accompagnement social individuel l’accès à une complémentaire santé à coût réduit proposée par l’association AD2S soutenue par l’ARS et le Conseil Régional : 130 personnes en ont bénéficié depuis 2016
  • Agir sur l’alimentation : le CCAS participe au fonctionnement de l’Espace Solidaire (situé Rue de la Marne) dans le cadre d’un partenariat avec le Secours Catholique qui propose une épicerie solidaire) et accueille les personnes dans le cadre de la promotion de la santé en lien avec la CPAM des Vosges
  • Lutter contre la perte d’autonomie des personnes âgées : le CCAS propose tout au long de l’année des ateliers gratuits à une quinzaine de personnes âgées pour favoriser leur maintien à domicile (ateliers équilibre, ateliers du bien vieillir, ateliers mémoire, ateliers sommeil, ateliers nutrition-santé, etc.)
Le CCAS participe également à la promotion de la santé en accueillant les conférences mensuelles des « Jeudis de la Santé » qui réunissent une soixantaine de personnes désireuses de devenir actrices de leur santé :

3 principes essentiels guident ces conférences pour :

  • Offrir à tous gratuitement dans un cadre convivial des informations sur la santé en les mettant à la portée de chacun
  • Vulgariser les informations communiquées par des conférenciers dont les compétences scientifiques dans le domaine de la santé sont avérées
  • Permettre un dialogue entre les conférenciers et les participants à la fin de chaque conférence

Charte Locale d'Insertion

Initialement mise en place dans le cadre du PRU, cette charte prévoit des clauses de promotion pour l'emploi des habitants des quartiers prioritaires.

La charte locale d’insertion a permis d’attribuer de 2006 à 2013 : 158 000 heures de travail à 373 personnes. A noter que cela a permis la signature de :

  • 60 contrats à durée indéterminée
  • 62 contrats à durée déterminée d’une durée supérieure à 6 mois

En incluant les personnes bénéficiaires de contrats d’intérim, on constate que 70% d’entre eux accèdent à un emploi à l’issue de la mission.

MJC et centres sociaux

Les centres sociaux

Ce sont des équipements de proximité polyvalents ouverts à tous ; des lieux d'animation de la vie sociale. La Ville participe à leur cogestion avec la Caisse d'Allocations Familiales et les associations d'habitants.

Pôle 3e âge

Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)

Le CCAS d’Epinal gère 4 établissements pour seniors autonomes : 3 résidences autonomie (« Bon Repos », « le Chapitre », « Sans Souci ») et une maison de retraite non médicalisée (« Les Magnolias »). Il s’agit de logement privatif sans personnel soignant avec des espaces dédiés à la vie collective : restauration, animations, accès numérique, astreintes téléphoniques…

Au sein de l’équipe du Pôle 3ème âge, la présence d’un référent sanitaire et d’un référent social permet un accompagnement personnalisé des résidents qui s’adapte à l’évolution de leurs besoins. Une animatrice est chargée de la mise en place d’actions collectives et individuelles de prévention de la perte d’autonomie en favorisant le lien social des résidents et des extérieurs.

Chaque résident conserve le choix de ses intervenants médicaux et paramédicaux en coordination avec l’équipe du CCAS dans une logique de parcours, d’accompagnement, de prévention de la perte d’autonomie et de maintien à domicile

Pour tout renseignement :

Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)
9 rue Aristide Briand
88000 EPINAL