Menu

Spectacles

Spot n°1 – Place des Vosges

Les enfants de Posada

  • Partenaire(s) : Image’Est
  • Lieu : Place des Vosges, centre-ville historique

« Les enfants de Posada », Marie-Jeanne Gauthé, Alexandre Bourgois, Amadeo Cervone, mis en musique en direct par l’Orchestre d’Harmonie d’Épinal

Dans leur Mexique lointain, les personnages de Posada s’étaient tus depuis longtemps.
Mais aujourd’hui ils sont perplexes, troublés par un jeune couple qui s’éveille à l’amour.

Avec la complicité des façades mexicaines, les jeunes amoureux se déjoueront aisément de leurs espiègleries.

Mais pourront-ils s’aimer ? Et les anciens de Posada se joindront-ils finalement à ces ardents galants ?



Spot n°2 – Place Edmond Henry

Dante ressuscité par les Artisans de l’Image et les frères Brizzi

Les étudiants en dernière année de l’institut Georges Méliès ont travaillé sur la série de l’Enfer de Dante de Paul et Gaëtan Brizzi et en ont fait un court-métrage d’une dizaine de minutes qui sera projeté sur les façades du tribunal.

Spot n°3 – Place de l’Âtre, centre-ville historique

Une odyssée… monstre, Stan Manoukian, Damien Fontaine

Stan Manoukian

Les forêts griffues, les marais embrumés, les herbes hautes et sauvages ne font plus guère recette pour la galerie de petits monstres qui y habitent depuis des temps immémoriaux. Aujourd’hui, plus de Petit Poucet ou de Chaperon Rouge pour s’y aventurer et s’y égarer, et se laisser submerger par les peurs viscérales des lieux hantés par ces créatures de tous poils. Et quand bien même un enfant viendrait encore à s’y hasarder, ce serait plutôt pour faire un selfie avec une tarasque toute ébaubie de ne plus inspirer la moindre crainte ! Les petites peuplades n’ont plus rien de monstrueuses au regard des bambins désormais familiers des jeux vidéo, de la 3D, des films aux effets spéciaux plus vrais que nature. Il n’en fallait pas plus pour que ces monstres, relégués au simple rôle de bêtes de foire dans le zoo de leurs bois et leurs marécages, ne dépriment au creux des solitudes de leurs jours et de leurs nuits.

Jusqu’à ce que de mystérieuses bestioles, venues de lointains ailleurs, ne s’invitent au ventre de leur contrée. Avalant les couleurs, la lumière de leur “chez eux”. Ne laissant après leur départ qu’un champ de grisaille. Semant la peur auprès de ceux qui ne savent plus la faire. Dès lors, les monstres aux pouvoirs endormis vont devoir se ressaisir, et partir à la recherche de ces étranges “avaleurs de couleurs” pour en récupérer les précieuses palettes dont ils ont dépouillé leur antre végétal. Une quête tendre et horripilante, où les créatures ainsi dépossédées vont reconquérir bien plus que leurs couleurs originelles : leur caractère joyeusement effrayant qu’elles croyaient pourtant disparu.

Un conte-spectacle où le bestiaire fantastique de Stan Manoukian investit les façades de la Place de l’Âtre, jonglant avec l’architecture des lieux, manipulant les pierres empreintes d’une douce folie. Des créatures facétieuses disparaissent ou jaillissent ainsi dans le secret des murs, au gré d’une alternance de décors en trompe l’œil tout en lavis de grisaille ou au contraire riches en couleurs. La promesse d’un voyage burlesque, diablement drôle, jonglant avec nos peurs d’enfant.

Spot n°4 – Théâtre municipal

Concours international de vidéo-mapping

  • Partenaire(s) : Image’Est
  • Lieu : Théâtre municipal, centre-ville historique

Depuis la création de la Fête des Images en 2016, la Ville, organisatrice de l’événement, s’est toujours attachée à ce que cette manifestation contribue au développement de la filière professionnelle de l’Image et à l’accompagnement des jeunes talents.

En participant au Concours international de vidéo-mapping organisé en partenariat avec Image’Est, de jeunes créateurs côtoient ainsi chaque année des artistes expérimentés sur les façades emblématiques de la Ville.

Ouvert aux professionnels et aux artistes amateurs des champs de l’audiovisuel, du film
Le jury sera composé de professionnels de l’Image et de l’image animée.
Le ou les lauréats de la sélection des jeunes talents intègreront le workshop 2023.



Spot n°5 – Beffroi de la Basilique Saint-Maurice

Luth aux Enfers, Margot Kaluszyner

  • Artiste : Margot Kaluszyner
  • Lieu : Beffroi de la Basilique, place Saint Goëry, centre-ville historique
Margot Kaluszyner

La façade du beffroi de la Basilique Saint-Maurice, à la fois pleine de libertés créatrices et de contraintes techniques, a inspiré Margot Kaluszyner sur la thématique « Démons et Merveilles ».

L’histoire prend place dans une forêt où l’on peut voir des morceaux de colonnes, de ruines. Au centre de ce cadre printanier joue un petit luth pour le plaisir de son environnement.

Malheureusement un grand serpent est également charmé par cette musique et enlève le petit instrument sous terre, dans le royaume des Enfers. Il finit par lâcher l’instrument par terre, déboussolé. Le petit luth continue malgré tout de jouer. C’est alors, que commence la lutte du petit luth pour sortir de cette geôle souterraine.

Une odyssée commence à travers le jardin des Enfers où le luth, armé de son courage, continue de jouer sa musique

Spot n°6 – Rue Aristide Briand

Petit théâtre de papier

Mireille GEHIN et Stéphanie THERNIER proposent un projet réalisé avec les enfants et parents du quartier Bitola-Champbeauvert. Cet atelier mené chaque jeudi au centre social après l’aide aux devoirs a pour objet la création d’une courte pièce de théâtre ainsi que tous les décors de papier qui l’accompagnent.

La pièce ainsi réalisée sera projetée sur la façade de la maison de la CCI rue Aristide Briand.

Une ou plusieurs représentations seront jouées en direct le vendredi 16 septembre.

C’est mon patrimoine

En s’appuyant sur les collections du Musée de l’Image et en profitant des compétences d’intervenants artistiques, les jeunes usagers du CENTRE SOCIAL DE LA VIERGE ont pu mettre en valeur les rues qu’ils traversent au quotidien. Au travers d’un programme d’activités sur mesure durant les vacances scolaires 2022, plusieurs groupes ont ainsi découvert le patrimoine de leur ville – son passé industriel dont l’imagerie populaire fait partie intégrante – mais aussi s’initier à une technique de création spécifique (collage / gravures / reportage vidéo / bande dessinée).

Pour valoriser l’investissement de tous les participants, le musée de l’Image vous propose une vidéo d’animation créée à partir de leurs créations.

Cette action a été permise grâce au soutien financier de la DRAC Grand Est, la CAF et l’association Passeurs d’images – coordination Ligue de l’Enseignement Fol Moselle.

Spot n°7 – Remparts de la Ville

Les chants de l’eau, Vincent Ganaye, Olivier Irthum

En tandem pour cette immersion aquatique, Vincent Ganaye (photos / vidéos) et Olivier Irthum (scénographie et lumières) font entrer l’eau des cascades et rivières dans le lit du chemin historique des Remparts. Un parcours fluide et lumineux qui permet de plonger et naviguer entre reflets, ondoiements et bouillonnements de cette eau claire qui inonde de sa fraîcheur nos rendez-vous de pleine nature.

Spot n°8 – Ruines du Château

Festival de courts-métrages en partenariat avec Image’Est

  • Lieu : Ruines du château

A l’occasion de la Fête des Images 2021, Image’Est propose de découvrir un certain nombre de courts-métrages régionaux. Tournés ou produits dans la région, ces films courts seront présentés dans le cadre du dispositif Focus Films Grand Est qui est soutenu par la Région Grand Est dans le but de valoriser la création régionale.

Chaque soir, un programme d’une durée de 45 minutes comprenant de 2 à 4 films sera ainsi diffusé en plein air dans la cour du Château, permettant de découvrir la richesse et la variété de la création régionale (en cas de mauvais temps, des séances de rattrapage seront organisées au Cinés Palace).

Enfin, le dispositif Focus Film ayant également vocation à permettre la rencontre des auteurs avec le public, certains réalisateurs des films projetés pour l’occasion viendront présenter leur film et parler de leur travail.

Spot n°9 – Tour Chinoise, rue d’Ambrail

L’ESAL et La Souris Verte s’associent pour proposer un programme artistique commun sur le site du Trésor et au pied de la Tour Chinoise, dans le cadre de la fête des images.

Théâtre d’Optique

Une sirène qui prend ses aises dans un aquarium, une harpie qui habite dans une cage de zoo : venez observer les chimères imaginées par des étudiants en deuxième année de l’ESAL, Adèle Spielberger et Edouard Picard de Rolland. Tous deux ont capturé pour vous ces animaux merveilleux. Deux théâtres optiques seront installés dans le couloir situé à l’entrée du Trésor et qui mène à la Tour chinoise.

Projections 

Quatre inquiétants cerbères protègent un personnage – mi-homme, mi-bouc – qui amasse tranquillement un trésor… Serait-ce lui le gardien de la nuit ? Jeanne-Marie Bardakji et Capucine Fernandez – étudiantes en deuxième année à l’ESAL – vous ouvrent les fenêtres du Trésor.

V-jing Wanqi Gan, INSTASE

Wanqi Gan

En partenariat avec l’École Supérieure d’Art de Lorraine Épinal et la scène de musique actuelle La Souris Verte, la jeune artiste Wanqi Gan a créé un spectacle transmédia en collaboration avec le groupe de musique INSTASE basé à Metz. Ce spectacle prendra la forme d’un concert visuel, et aura lieu à Épinal dans le cadre de la Fête des Images.

Spot n°10 – Cinés Palace Épinal

La Tentation du réel, Supermouche (67 min)

Mercredi 14 septembre, à 18h30

La Maison de production Supermouche propose la diffusion de leur film « LA TENTATION DU RÉEL ». Ce film traite du célèbre retable « L’Agneau Mystique » des frères Van Eyck. Il a été produit pour ARTE, LA RTBF.

Spot n°11 – Espace Cours

La Biennale Internationale de la Photographie

9, 10 et 11 septembre

La Biennale Internationale de la Photographie organisée depuis 2020 investira cette année encore la ville.

L’ouverture du festival se fera dans le Parc du Cours les 9, 10 et 11 septembre 2022 à l’Espace Cours où 24 photographes de renom présenteront leur travail. Elle sera précédée par une exposition à la Bibliothèque Multimédia Intercommunale d’Épinal où l’on pourra découvrir l’univers de trois d’entre eux du 23 août au 11 septembre.

Le Centre Culturel d’Épinal fera quant à lui la part belle aux photographes en devenir avec une exposition des élèves de la section Photo du Lycée Notre Dame de la Providence de Saint-Dié des Vosges.

Plan

Partager sur :

Logo Facebook Logo Twitter Logo LinkedIn
Annuler