Menu

Spectacles

Les spectateurs pourront accéder librement à tous les spectacles mais seront néanmoins invités à démarrer le circuit par le quai du Colonel Sérot.

Spectacles de 20h30 à 23h30 :

  • Place Edmond Henry (+/- 7 mn) : Le Voyage de Gulliver
  • Place de l’Atre (+/- 10 mn) : Les merveilles d’Alice
  • Chemin des remparts : L’Esprit des lieux
  • Beffroi de la Basilique : Chemin de rouages
  • Place des Vosges – Diffusion des spectacles du concours de mapping, jeunes talents et artistes confirmés. (Boucle toutes les heures)
  • Quai du Colonel Sérot : Balbuzar le pirate. Diffusion des spectacles sur écran d’eau
  • Ruines du château : festival de Courts métrages (film de 45 mn)
  • Rues Friesenhauser : Images de rues
  • Cour de la Tour Chinoise : Incursion
  • Archives municipales : Vitrophanie, Voyage sous l’eau

Spot n°1 – Le Mur d’eau, Quai du Colonel Sérot

Balbuzar le pirate

Qui de mieux qu’un pirate pour s’emparer du mur d’eau installé sur la Moselle pour la deuxième année consécutive ? (Il s’agira du plus grand mur d’eau jamais installé dans une manifestation).

Frédéric Pillot

Et c’est Balbuzar le pirate, personnage créé par Fréderic Pillot, qui prendra vie dans un film réalisé par les élèves de l’école Méliès.

La confrontation entre deux univers, celui de la royauté et celui de la piraterie, entre la conformité et la diversité. Le combat entre deux caractères forts à travers les illustrations lumineuses de Frédéric Pillot.

Dans la mer des Sarboucanes, il ne fait pas bon naviguer, malepeste ! Sur son brigantin, l’Enragé, Balbuzar le pirate y règne sans partage.

Spot n°2 – Place des Vosges

Concours de vidéo mapping

  • Partenaire(s) : Image’Est
  • Lieu : Place des Vosges, centre-ville historique

Depuis la création de la Fête des Images en 2016, la Ville d’Épinal s’est toujours attachée à ce que cette manifestation contribue au développement de la filière professionnelle de l’Image et à l’accompagnement des jeunes talents.

En participant au Concours international de vidéo mapping organisé en partenariat avec Image’Est, de jeunes créateurs côtoient ainsi chaque année des artistes expérimentés sur les façades emblématiques de la Ville.

Ouvert aux professionnels et aux artistes amateurs des champs de l’audiovisuel, du film d’animation, des arts numériques ou du graphisme, le concours était cette année accessible selon deux catégories :

– Les Artistes confirmés ont réalisé leur projet sur le thème du Voyage.

Le lauréat se verra confier une commande de la Ville qui sera projetée lors à la Fête des Images 2022, avec l’accompagnement technique de Marie-Jeanne Gauthé.

– Les Jeunes talents ont réalisé leur projet sur le thème du Voyage dans le temps.

Le jury sera composé de professionnels de l’Image et de l’image animée. Le ou les lauréats de la sélection des jeunes talents intègreront le workshop 2022.

Spot n°3 – Place Edmond Henry

Le voyage de Gulliver

La façade du Tribunal se transforme en théâtre de marionnettes où Les voyages de Gulliver prennent vie. Ses aventures sont contées par plusieurs voix, interviewées lors d’un micro-trottoir. Les personnages sont animés par la traction des fils et c’est une artiste spinalienne de renom, Sidonie Hollard, qui habille les marionnettes de sa patte… Le tout mise en scène par la scénographe Marie-Jeanne Gauthé.

« Une grande aventure.

Comme Gulliver, je me sens géante avec mes pinceaux et mes couleurs. Répondant de mon mieux aux attentes de Marie-Jeanne Gauthé, je créée les illustrations pour narrer les voyages de ce légendaire navigateur anglais.


Embarquée dans une création qui se construit à deux, je savoure cette collaboration rare dans mon métier.
Et je navigue dans le gigantisme de cette entreprise pour une réalisation finale prometteuse. Je suis sans crainte, Marie-Jeanne est à la barre.


Avec toute l’impatience de voir s’animer mes illustrations lors de la Fête des Images. »

Spot n°4 – Rue Friesenhauser

Images de rues

Images de rues – rue Friesenhauser

En s’appuyant sur les collections du musée de l’Image et en profitant des compétences d’intervenants artistiques, les jeunes usagers du Centre Social Denise Louis ont pu mettre en valeur les rues qu’ils traversent au quotidien. Au travers d’un programme d’activités sur mesure durant les vacances scolaires 2021, plusieurs groupes ont ainsi découvert le patrimoine de leur ville – son passé industriel dont l’imagerie populaire fait partie intégrante – mais aussi s’initier à une technique de création spécifique (collage / gravures / reportage vidéo / bande dessinée).

Pour valoriser l’investissement de tous les participants, le musée de l’Image vous propose une vidéo d’animation créée à partir de leurs créations.

Cette action a été permise grâce au soutien financier de la Drac Grand Est, la CAF et l’association Passeurs d’images.

Spot n°5 – Archives municipales, rue d’Ambrail

Vitrophanie Voyage sous l’eau

Fidèle partenaire de l’opération, l’atelier d’Image Plus (dont l’objet est de favoriser l’apprentissage de l’outil vidéo en faveur de la communication et du lien social) s’est cette année rapproché du musée de l’Image d’Épinal pour inviter de jeunes spinaliens à revisiter les façades des archives municipales.

Cette installation labellisée « C’est mon patrimoine » est réalisée par des enfants de 6 à 10 ans issus des centres sociaux de Bitola et de la Vierge.

Spot n°6 – Cour de la Tour Chinoise

Incursion

Entrer dans des lieux culturels et patrimoniaux, des lieux insolites parfois… et y danser !

Stéphanie Thernier, vidéaste, s’est appliquée à mettre en images les chorégraphies de Julia Blumberg en habillant sa silhouette d’objets patrimoniaux.

Spot n°7 – Ruines du Château

Festival de courts-métrages

  • Lieu : Ruines du château

A l’occasion de la Fête des Images 2021, Image’Est propose de découvrir un certain nombre de courts-métrages régionaux. Tournés ou produits dans la région, ces films courts seront présentés dans le cadre du dispositif Focus Films Grand Est qui est soutenu par la Région Grand Est dans le but de valoriser la création régionale.

Chaque soir, un programme d’une durée de 45 minutes comprenant de 2 à 4 films sera ainsi diffusé en plein air dans la cour du Château, permettant de découvrir la richesse et la variété de la création régionale (en cas de mauvais temps, des séances de rattrapage seront organisées aux Cinés Palace).

Enfin, le dispositif Focus Film ayant également vocation à permettre la rencontre des auteurs avec le public, certains réalisateurs des films projetés pour l’occasion viendront présenter leur film et parler de leur travail.

A l’occasion de la Fête des Images 2021, Image’Est propose de découvrir un certain nombre de courts-métrages régionaux. Tournés ou produits dans la région, ces films courts seront présentés dans le cadre du dispositif Focus Films Grand Est qui est soutenu par la Région Grand Est dans le but de valoriser la création régionale.

Programme

Jeudi 16 septembre

De 21h à minuit

Ruines du Château (plein air, repli aux Cinés Palace en cas de pluie)

13 rue d’Amsterdam (16′, fiction, 2021, France)

De Olivier Barros / Produit par Piano Sano Films. Avec David Moschkowitz, Zelda Perez, Youssef Aziz, Natan Truong.

Simon a dix ans et vient d’emménager avec sa mère dans un immeuble. Alors que son appréhension face à cette nouvelle vie est grande, deux jeunes du quartier en profitent pour semer le trouble dans son esprit. Mais comment faire pour ne pas se laisser gagner par la peur, alors que le sort semble s’abattre sur Simon ?

Les Indes galantes (5’30, 2017, France)

De Clément Cogitore / Produit par 3ème scène.

Clément Cogitore adapte une courte partie de ballet des « Indes galantes » de Jean-Philippe Rameau, avec le concours d’un groupe de danseurs de Krump, et de trois chorégraphes : Bintou Dembele, Grichka et Brahim Rachiki.

Junior (21’28, fiction, 2011, France)

De Julia Ducournau / Produit par Kazak Productions. Avec Garance Marillier, Yacine N’Diaye, Aude Briant, Bernard Blancan.

Justine, dite Junior, treize ans, des boutons et un sens de l’humour bien à elle, est un garçon manqué un brin misogyne. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastroentérite fulgurante, le corps de Junior devient le théâtre d’une métamorphose étrange.

Vendredi 17 septembre

A partir de 16h

Auditorium de la Bibliothèque Municipale Intercommunale

13 rue d’Amsterdam (16′, fiction, 2021, France)

De Olivier Barros / Produit par Piano Sano Films. Avec David Moschkowitz, Zelda Perez, Youssef Aziz, Natan Truong.

Simon a dix ans et vient d’emménager avec sa mère dans un immeuble. Alors que son appréhension face à cette nouvelle vie est grande, deux jeunes du quartier en profitent pour semer le trouble dans son esprit. Mais comment faire pour ne pas se laisser gagner par la peur, alors que le sort semble s’abattre sur Simon ?

Les Indes galantes (5’30, 2017, France)

De Clément Cogitore / Produit par 3ème scène.

Clément Cogitore adapte une courte partie de ballet des « Indes galantes » de Jean-Philippe Rameau, avec le concours d’un groupe de danseurs de Krump, et de trois chorégraphes : Bintou Dembele, Grichka et Brahim Rachiki.

Junior (21’28, fiction, 2011, France)

De Julia Ducournau / Produit par Kazak Productions. Avec Garance Marillier, Yacine N’Diaye, Aude Briant, Bernard Blancan.

Justine, dite Junior, treize ans, des boutons et un sens de l’humour bien à elle, est un garçon manqué un brin misogyne. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastroentérite fulgurante, le corps de Junior devient le théâtre d’une métamorphose étrange.

De 20h30 à 23h

Ruines du Château, plein air (plein air, repli aux Cinés Palace en cas de pluie)

Quand on ne sait pas voler (22′, fiction 2019, France)

De Thomas Keumuria / Produit par Filmo2. Avec Quentin Dolmaire, Ines Melab, Betty Fournaise, Olivier Séror.

Les notes de musique font des couleurs. Les interactions sociales sont la grande énigme de sa vie et la tension des cordes d’un piano est son centre du monde. Aujourd’hui, Henri a pris une décision : il se rend au conservatoire de musique pour tenter sa chance. Mais il va devoir faire face à Julia, favorite du concours. Elle est sa seule amie et sa plus grande rivale.

Jour de colère (9’, expérimental, 2019, France)

De Hippolyte Burkhart-Uhlen / Produit par l’IFFCAM

Au cœur de l’hiver, on commence à entendre un souffle retentir. Le vent se fait de plus en plus impétueux, arrachant les feuilles au passage. Les branches qui craquent, les pierres qui grondent. Peu à peu, la tempête s’installe. La rivière gonfle, les arbres tombent. Dangereuse, la tempête bouscule tout sur son passage. Pourtant, dans ce chaos, quelques êtres parviennent encore à exister…

Charon (15’, fiction, 2019, France)

De Yannick Karcher / Produit par La voie lactée, Alpaga Films, Innervision, Sleak Films. Avec Tchéky Karyo, Yvette Stahl, Jean Lorrain.

Fraîchement retraité, un homme démuni ne sait pas comment occuper ses journées. De peur d’être tué par l’ennui, il s’attelle au projet saugrenu de construire une barque dans la cave de sa maison pavillonnaire.

Samedi 18 septembre

A partir de 16h

Auditorium de la Bibliothèque Intercommunale Municipale

Quand on ne sait pas voler (22′, fiction 2019, France)

De Thomas Keumuria / Produit par Filmo2. Avec Quentin Dolmaire, Ines Melab, Betty Fournaise, Olivier Séror.

Les notes de musique font des couleurs. Les interactions sociales sont la grande énigme de sa vie et la tension des cordes d’un piano est son centre du monde. Aujourd’hui, Henri a pris une décision : il se rend au conservatoire de musique pour tenter sa chance. Mais il va devoir faire face à Julia, favorite du concours. Elle est sa seule amie et sa plus grande rivale.

Jour de colère (9’, expérimental, 2019, France)

De Hippolyte Burkhart-Uhlen / Produit par l’IFFCAM

Au cœur de l’hiver, on commence à entendre un souffle retentir. Le vent se fait de plus en plus impétueux, arrachant les feuilles au passage. Les branches qui craquent, les pierres qui grondent. Peu à peu, la tempête s’installe. La rivière gonfle, les arbres tombent. Dangereuse, la tempête bouscule tout sur son passage. Pourtant, dans ce chaos, quelques êtres parviennent encore à exister…

Charon (15’, fiction, 2019, France)

De Yannick Karcher / Produit par La voie lactée, Alpaga Films, Innervision, Sleak Films. Avec Tchéky Karyo, Yvette Stahl, Jean Lorrain.

Fraîchement retraité, un homme démuni ne sait pas comment occuper ses journées. De peur d’être tué par l’ennui, il s’attelle au projet saugrenu de construire une barque dans la cave de sa maison pavillonnaire.

17h

Auditorium de la Bibliothèque Intercommunale Municipale

L’esprit des lieux

Héritier d’une pratique paternelle, Marc consacre l’essentiel de son temps à sa passion : “Je vis au pays des sons”. Cette quête existentielle l’a conduit à s’enraciner à la lisière d’un massif forestier, dans les Vosges, et à y fonder famille. À la tombée du jour, il camoufle ses micros dans un sous-bois, déclenche la prise de son, puis s’éloigne jusqu’à se fondre dans la nature. Toute la nuit, le dispositif capte des ambiances sonores : souffles, cris, chants, grattements… De retour en studio, dans le sous-sol de sa maison, Marc écoute les enregistrements afin d’en extraire les pépites. Curieuse et intriguée par ses activités nocturnes, sa fille Lucie manifeste l’envie de l’accompagner. Elle est souvent la première auditrice des tableaux sonores que crée son papa. Son travail commence à faire parler de lui, dans les écoles, les milieux artistiques, la scène musicale… Bientôt, un compositeur, Christian Zanési, lui propose de collaborer à la création d’une pièce de musique électroacoustique.

De 20h30 à 23h30

Ruines du Château (plein air, repli aux Cinés Palace en cas de pluie)

Coeur Fondant (11′, Animation, 2019, France)

De Benoît Chieux / Produit par Sacrebleu Productions. Avec Philippe Rebbot.

Pour partager son cœur fondant au chocolat avec son ami, Anna doit traverser une forêt glaciale. Cette forêt est hantée par un nouvel habitant, un effrayant géant barbu. Tous les animaux qui le croisent, disparaissent et, évidemment, le chemin de la taupe croise celui du géant, mais son immense barbe est bien plus chaleureuse qu’on ne pourrait le croire.

Col roulé cachemire (7’24, fiction, 2019, France)

De Kostia Testut / Produit par Loin derrière l’oural.

Philippe profite du dernier jour des soldes pour acheter un col roulé en cachemire dans un magasin de prêt-à-porter à la mode. Dans la cabine d’essayage, contre toute attente, Philippe a beau essayer d’enfiler le col roulé, il n’y arrive pas…

Chambre vide (9’27, animation, 2016, France)

De Dahee Jeong / Produit par Sacrebleu productions, Between the picture

Dans la chambre de la femme, des souvenirs s’accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière. L’homme passe du temps dans cette chambre en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle.

Teen Horses (20’45, fiction, 2019, France)

De Valérie Leroy / Produit par Offshore

Avec Mahé Laridan, Leelou Laridan, Timothée Coetsier, Alexia Chicot, Mathilde Abd El Kader, Elsa Houben.

Suite à la séparation de ses parents, Tania, quatorze ans, arrive en cours d’année dans un nouveau collège. Venant de Finlande où elle a grandi, Tania vit cette épreuve comme un véritable déracinement. D’autant qu’en Finlande, elle était dans une équipe très soudée qui pratiquait un sport bien particulier, le hobby horsing ou cheval bâton. En France, elle n’arrive à attirer l’attention que des losers de sa classe. Une fille ronde et sa copine boutonneuse, harcelées par les autres élèves, et un garçon solitaire et obsédé. Et si c’était eux sa nouvelle équipe ?

Dimanche 19 septembre

A partir de 14h (durée : 2h18)

Cinés Palace

13 rue d’Amsterdam (16′, fiction, 2021, France)

De Olivier Barros / Produit par Piano Sano Films
Avec David Moschkowitz, Zelda Perez, Youssef Aziz, Natan Truong

Simon a dix ans et vient d’emménager avec sa mère dans un immeuble. Alors que son appréhension face à cette nouvelle vie est grande, deux jeunes du quartier en profitent pour semer le trouble dans son esprit. Mais comment faire pour ne pas se laisser gagner par la peur, alors que le sort semble s’abattre sur Simon ?

Les Indes galantes (5’30, 2017, France)

De Clément Cogitore / Produit par 3ème scène

Clément Cogitore adapte une courte partie de ballet des « Indes galantes » de Jean-Philippe Rameau, avec le concours d’un groupe de danseurs de Krump, et de trois chorégraphes : Bintou Dembele, Grichka et Brahim Rachiki.

Junior (21’28, fiction, 2011, France)

De Julia Ducournau / Produit par Kazak Productions

Avec Garance Marillier, Yacine N’Diaye, Aude Briant, Bernard Blancan

Justine, dite Junior, treize ans, des boutons et un sens de l’humour bien à elle, est un garçon manqué un brin misogyne. Alors qu’on lui a diagnostiqué une gastroentérite fulgurante, le corps de Junior devient le théâtre d’une métamorphose étrange.

Quand on ne sait pas voler (22′, fiction 2019, France)

De Thomas Keumuria / Produit par Filmo2

Avec Quentin Dolmaire, Ines Melab, Betty Fournaise, Olivier Séror

Les notes de musique font des couleurs dans la tête d’Henri. Les interactions sociales sont la grande énigme de sa vie et la tension des cordes d’un piano est son centre du monde. Aujourd’hui, Henri a pris une décision : il se rend au conservatoire de musique pour tenter sa chance. Mais il va devoir faire face à Julia, favorite du concours. Elle est sa seule amie et sa plus grande rivale.

Jour de colère (9’, expérimental, 2019, France)

De Hippolyte Burkhart-Uhlen / Produit par l’IFFCAM

Au cœur de l’hiver, on commence à entendre un souffle retentir. Le vent se fait de plus en plus impétueux, arrachant les feuilles au passage. Les branches qui craquent, les pierres qui grondent. Peu à peu, la tempête s’installe. La rivière gonfle, les arbres tombent. Dangereuse, la tempête bouscule tout sur son passage. Pourtant, dans ce chaos, quelques êtres parviennent encore à exister…

Charon (15’, fiction, 2019, France)

De Yannick Karcher / Produit par La voie lactée, Alpaga Films, Innervision, Sleak Films

Avec Tchéky Karyo, Yvette Stahl, Jean Lorrain

Fraîchement retraité, un homme démuni ne sait pas comment occuper ses journées. De peur d’être tué par l’ennui, il s’attelle au projet saugrenu de construire une barque dans la cave de sa maison pavillonnaire.

Cœur Fondant (11’, Animation, 2019, France)

De Benoît Chieux / Produit par Sacrebleu Productions

Pour partager son cœur fondant au chocolat avec son ami, Anna doit traverser une forêt glaciale. Cette forêt est hantée par un nouvel habitant, un effrayant géant barbu. Tous les animaux qui le croisent, disparaissent et, évidemment, le chemin de la taupe croise celui du géant, mais son immense barbe est bien plus chaleureuse qu’on ne pourrait le croire.

Col roulé cachemire (7’24, fiction, 2019, France)

De Kostia Testut / Produit par Loin derrière l’oural

Avec Philippe Rebbot

Philippe profite du dernier jour des soldes pour acheter un col roulé en cachemire dans un magasin de prêt-à-porter à la mode. Dans la cabine d’essayage, contre toute attente, Philippe a beau essayer d’enfiler le col roulé, il n’y arrive pas…

Chambre vide (9’27, Animation, 2016, France)

De Dahee Jeong / Produit par Sacrebleu productions, Between the picture

Dans la chambre de la femme, des souvenirs s’accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière. L’homme passe du temps dans cette chambre en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle.

Teen Horses (20’45, fiction, 2019, France)

De Valérie Leroy / Produit par Offshore

Avec Mahé Laridan, Leelou Laridan, Timothée Coetsier, Alexia Chicot, Mathilde Abd El Kader, Elsa Houben

Suite à la séparation de ses parents, Tania, quatorze ans, arrive en cours d’année dans un nouveau collège. Venant de Finlande où elle a grandi, Tania vit cette épreuve comme un véritable déracinement. D’autant qu’en Finlande, elle était dans une équipe très soudée qui pratiquait un sport bien particulier, le hobby horsing ou cheval bâton. En France, elle n’arrive à attirer l’attention que des losers de sa classe. Une fille ronde et sa copine boutonneuse, harcelées par les autres élèves, et un garçon solitaire et obsédé. Et si c’était eux sa nouvelle équipe ?

A partir de 16h

Auditorium de la Bibliothèque Intercommunale Municipale

Coeur Fondant (11′, Animation, 2019, France)

De Benoît Chieux / Produit par Sacrebleu Productions. Avec Philippe Rebbot.

Pour partager son cœur fondant au chocolat avec son ami, Anna doit traverser une forêt glaciale. Cette forêt est hantée par un nouvel habitant, un effrayant géant barbu. Tous les animaux qui le croisent, disparaissent et, évidemment, le chemin de la taupe croise celui du géant, mais son immense barbe est bien plus chaleureuse qu’on ne pourrait le croire.

Col roulé cachemire (7’24, fiction, 2019, France)

De Kostia Testut / Produit par Loin derrière l’oural.

Philippe profite du dernier jour des soldes pour acheter un col roulé en cachemire dans un magasin de prêt-à-porter à la mode. Dans la cabine d’essayage, contre toute attente, Philippe a beau essayer d’enfiler le col roulé, il n’y arrive pas…

Chambre vide (9’27, Animation, 2016, France)

De Dahee Jeong / Produit par Sacrebleu productions, Between the picture

Dans la chambre de la femme, des souvenirs s’accumulent et disparaissent sans cesse comme de la poussière. L’homme passe du temps dans cette chambre en créant de petits jeux inutiles avec ses souvenirs à elle.

Teen Horses (20’45, fiction, 2019, France)

De Valérie Leroy / Produit par Offshore

Avec Mahé Laridan, Leelou Laridan, Timothée Coetsier, Alexia Chicot, Mathilde Abd El Kader, Elsa Houben.

Suite à la séparation de ses parents, Tania, quatorze ans, arrive en cours d’année dans un nouveau collège. Venant de Finlande où elle a grandi, Tania vit cette épreuve comme un véritable déracinement. D’autant qu’en Finlande, elle était dans une équipe très soudée qui pratiquait un sport bien particulier, le hobby horsing ou cheval bâton. En France, elle n’arrive à attirer l’attention que des losers de sa classe. Une fille ronde et sa copine boutonneuse, harcelées par les autres élèves, et un garçon solitaire et obsédé. Et si c’était eux sa nouvelle équipe ?

18h30

Cinés Palace

Titane

Titane en écho à la programmation du premier court de Julia Ducournau, Junior

Spot n°8 – Place de l’Âtre

Les merveilles d’Alice

Damien Fontaine réalisera un spectacle d’une durée de 5/8 minutes sur le thème des contes et du voyage imaginaire autour de la direction artistique de Daniel Cacouault (Alice aux pays des merveilles, le Chat Botté, etc)

Qui ne connaît pas le fameux lapin blanc, pestant d’être encore en retard, que va suivre la jeune Alice jusqu’au Pays des Merveilles. Ce conte de Lewis Caroll, maintes fois porté à l’écran, a récemment été illustré par le peintre Daniel Cacouault à travers une série de 20 planches. Une matière riche, inédite, dans laquelle a puisé le compositeur-scénographe Damien Fontaine pour en faire jaillir une relecture monumentale, à la fois sombre et colorée, où s’élancent des tableaux fantastiques, subtilement animés sur les façades de la Place de l’Atre. Un univers graphique ensorcelant où se réveillent nos souvenirs d’enfant.

Spot n°9 – Chemin des Remparts

L’Esprit des lieux

Marie-Jeanne Gauthé et l’audio naturaliste Marc Namblard invitent à une balade immersive dans l’intimité du Chemin des Remparts (vestige du passé médiéval de la Ville).

Silhouettes d’animaux, végétaux et sons d’animaux s’entrechoqueront pour déstabiliser le spectateur puis le ramener à la logique de ses sens visuels et auditifs.

Spot n°10 – Beffroi de la Basilique Saint-Maurice

Chemin de rouages

  • Artiste : Amadeo Cervone
  • Lieu : Beffroi de la Basilique, place Saint Goëry, centre-ville historique

Amadeo Cervone

La façade du beffroi de la Basilique Saint Maurice, à la foi pleine de libertés créatrices et de contraintes techniques, a inspiré à Amadeo Cervone l’idée d’un théâtre de marionnettes dans lequel chaque spectateur pourrait s’identifier.

Un quotidien oppressant et un vagabondage pour échapper à sa routine : ce sont les raisons qui amènent un automate pris au piège d’un théâtre mécanique à voyager dans différents décors pour sortir de sa prison de rouages : un court-métrage qui traite d’enfermement et de liberté, de rencontres et d’émerveillement.

« Le voyage étant le thème de cette édition du festival, ma première idée a été d’articuler mon court-métrage autour d’une déambulation au sein de divers décors. Pour faire le lien entre ces différents environnements, j’ai tout de suite pensé à un personnage qui serait amené à les parcourir. Il est important pour moi de centrer la narration de mes vidéos sur un protagoniste.Cela favorise l’immersion du spectateur dans l’histoire, car il est amené à ressentir de l’empathie envers le personnage principal, à s’y identifier.
Je me suis ensuite demandé les raisons qui pourraient motiver mon personnage à voyager.

La thématique du quotidien oppressant occupant une place importante dans mon travail, j’ai décidé que le protagoniste de mon histoire se mettrait à vagabonder dans le but d’échapper à sa routine, à une forme d’enfermement. La notion de rencontre m’a également semblé être une part importante du voyage. C’est pourquoi le héros de ma vidéo est amené à croiser un nouveau personnage dans chacun des différents décors.

D’un point de vue formel, je me suis laissé guider par les libertés et les contraintes que m’a offert le beffroi de la Basilique Saint-Maurice.Sa façade m’a rapidement inspiré la forme d’un théâtre de marionnettes. De fil en aiguille, j’ai eu l’idée de donner à mon protagoniste la forme d’un automate évoluant dans un théâtre mécanique afin d’illustrer sa condition d’enfermement à laquelle il tente d’échapper.

L’aspect du bâtiment aura donc été décisif dans la forme et la narration de mon court-métrage. Et c’est justement ce qui m’intéresse dans cette manière de créer qu’est le mapping vidéo. Réaliser un film à partir et en fonction d’une œuvre architecturale préexistante me permet d’ouvrir un champ d’idées et de possibilités inédites. En ce sens, cette discipline constitue pour moi un processus créatif à part entière. »

Plan

Partager sur :

Logo Facebook Logo Twitter Logo LinkedIn
Annuler