Clair Arthur, invité de la Fête des Images #4

Peintre, imagier, auteur, illustrateur, Clair Arthur est un artiste polymorphe dont la renommée dépasse largement les frontières vosgiennes. Membre du jury du concours mapping de la 3e édition en juin 2018, il se glisse cette année dans la peau du directeur artistique. Il a réalisé spécialement pour le spectacle un ensemble de près de 1000 images différentes, la plupart sur de très grands formats qui ont tous été numérisés pour pouvoir être animés et projetés. 
Clair Arthur, vous êtes l’invité de cette 4e édition de la Fête des Images. Quel sentiment vous anime ?
C.A. - C’est une forme de reconnaissance de mon travail. J’en suis très honoré. La Fête des Images, c’est un bel événement et pouvoir y participer de manière active représente un beau défi.

On vous retrouve à la direction artistique du nouveau spectacle son et lumières intitulé "Dans la fureur de mes battements de coeur". Qu’est-ce qui vous a motivé dans ce projet ?
C.A. - Ce qui m’intéresse, c’est l’utilisation de nouveaux supports (image numérique). Je suis un ancien imagier, mon travail est assez figuratif. J'ai souvent écrit des textes, j’ai toujours peint. Maintenant
je raconte des histoires par l’image. C’est une nouvelle approche de la réalisation avec un univers plus onirique et plus poétique, un travail sur une image peut-être plus populaire et plus accessible.

Comment votre collaboration avec le metteur en scène Damien Fontaine s’est-elle passée ?
C.A. - Ça s’est très bien passé. J’ai réfléchi à un spectacle d'une quinzaine de minutes en commençant par le dessin. Dans un second temps est arrivé le texte avant la mise en place de la partie numérique / mise en image et en musique. J’ai travaillé sur quelque chose d'un peu différent, pas forcément une prouesse technique. 

Plus d'infos : http://www.fetedesimages.fr/