La végétalisation du Cimetière Parc



Dans le cadre sa démarche Zéro Phyto, la Ville d’Epinal procède à la végétalisation des surfaces en sable stabilisé du cimetière Parc situé avenue de Saint-Dié. Ce processus de végétalisation consiste à semer du gazon spécifique supportant les sols pauvres et les sécheresses estivales au niveau des allées et du sédum entre les tombes sur les surfaces inaccessibles aux tondeuses. Ainsi, les produits phytosanitaires ne seront plus employés sur ce site, les risques de ravinement seront largement diminués et l’aspect visuel s’améliore d’un point de vue esthétique. Les deux autres cimetières de la ville seront traités à partir de 2020.

Depuis une dizaine d’années, la Ville d’Epinal est engagée dans une démarche de suppression des produits phytosanitaires pour entretenir ses espaces publics. Cette démarche baptisée « zéro phyto » consiste à employer des solutions alternatives comme le fauchage différencié, le désherbage thermique, l’éco pâturage et la végétalisation des surfaces auparavant désherbées.

Seuls les trois cimetières étaient encore traités avec des produits chimiques. Ce sera désormais fini grâce à la végétalisation engagée cette année au cimetière Parc et qui concernera le cimetière de Saint-Laurent en 2020 puis le cimetière Saint-Michel.

Deux techniques différentes ont été testées : l’engazonnement traditionnel par griffage du sol, plantation des semis et roulage du gazon, d’une part, et l’hydromulching, qui consiste à appliquer un mélange liquéfié de graines et de matières végétales, d’autre part. Cette seconde technique a été retenue pour semer du gazon spécifique supportant les sols pauvres et les sécheresses estivales au niveau des allées tandis que du sédum sera planté sur les surfaces inaccessibles aux tondeuses entre les tombes.

Au cimetière Parc, les jardiniers de la Ville d’Epinal ont préparé le chantier durant le mois de septembre avec, notamment, la remise à niveau des allées par apport de matériaux et avec un désherbage thermique. L’engazonnement par hydromulching est mis en oeuvre par la société Terideal ces mardi 1er et mercredi 2 octobre. Enfin, le sédum sera planté au printemps sur une surface de 620m2 par les jardiniers de la Ville.

En plus de supprimer les désherbants, la végétalisation a pour avantage de réduire les risques de ravinements de stabilisé lors des fortes pluies. En outre, elle rend la surface minérale plus perméable et offre au cimetière un aspect visuel beaucoup plus attrayant tout en restant accessible du fait du maintien du sol en place.

La surface totale à traiter est de 4200m2 pour un coût total de 16 000 euros TTC subventionnable à hauteur de 50% par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse.