Menu
Accueil > Actualités > Chantiers d’été 2021 : travaux, aménagements, fleurissement

Chantiers d’été 2021 : travaux, aménagements, fleurissement

06 Juil 2021
Chantiers d’été 2021 : travaux, aménagements, fleurissement

VOIRIE RESEAUX DIVERS


Rue des Soupirs : enfouissement des réseaux secs et requalification de voirie section Ambrail – Corvées

En 2013, à l’initiative de Mr Claude Dautrey, alors Président du CIQ rive droite, lui-même résidant au n°78 de la rue des Soupirs, un groupe de travail s’était réuni à plusieurs reprises (2013-2014-2015-2019) afin d’être proactif et proposer à la municipalité des pistes de réflexion ainsi que des objectifs à atteindre en vue d’une requalification de la rue des Soupirs dans l’esprit souhaité par les riverains.

Les propositions concernaient notamment l’organisation de toutes les modalités de déplacement à savoir les voitures, cycles, piétons de façon à :

  • Réduire la vitesse aux endroits les plus sensibles tels qu’aux entrées/sorties des établissements scolaires, MJC et carrière Collot.
  • Sécuriser les déplacements des piétons.
  • Sécuriser les déplacements cyclables.

De ces propositions, un Avant-Projet avait été retenu pour les futurs aménagements de la rue, avec, dans les grandes lignes, l’organisation du stationnement, la création de plateaux ralentisseurs au niveau de la MJC et des établissements scolaires, d’écluses disséminées à différents endroit de la rue et le traitement sécuritaire du carrefour de la rue des Corvées et de la rue des Soupirs.

Les travaux de requalification de voirie permettront également de réduire la largeur de la chaussée, de construire un trottoir accessible aux Personnes à Mobilité Réduite sur l’ensemble de la rue, tout en organisant le stationnement (64 places, dont 3 PMR au lieu des 98 existantes).

De plus, dans le cadre de cette opération de requalification, eu égard à la demande pressante de nombreux riverains de la rue, j’ai souhaité et ce, malgré le coût important de ces travaux, la réalisation de l’enfouissement de l’ensemble des réseaux secs y compris la reprise de l’ensemble des branchements de ces réseaux chez les particuliers

Par ailleurs, j’ai demandé aux services techniques d’intégrer dans ce projet, et ce malgré la contrainte des réseaux existants et à enfouir, quelques ilots de verdure conformément à notre politique pour le verdissement du domaine public spinalien.

Le COVID nous a contraints fortement dans l’élaboration du projet d’enfouissement des réseaux. Ainsi, il a fallu plus de 6 mois à notre Maitrise d’œuvre, le bureau d’études « Techni’conseil » pour élaborer le Dossier de Consultation des Entreprises à partir de notre programme mais également des investigations en domaine privé qu’il a fallu réaliser.

En 2017 et 2018, préalablement aux travaux de voirie, ont été réalisés le renouvellement des réseaux humides pour un coût de 682 269.30 €ttc et, suite à un constat de désordre et pour des raisons de sécurité, le confortement du mur de soutènement de la rue des Soupirs sur la cour du Lycée St Joseph pour un coût de 155 051,34 €ttc.

L’opération que nous allons débuter représente une dépense totale non négligeable de 1 124 494.62 € HT soit 1 349 393.54 € ttc répartie :

  • Enfouissement des réseaux y compris maitrise d’œuvre : 695 086,12 € HT
  • Requalification et sécurisation de la voirie : 429 408,50 € HT

Les recettes estimées (SDEV pour l’enfouissement et Conseil Départemental des Vosges pour la requalification de la voirie) sont de 213 425,00 € HT.

Le reste à charge estimé pour la collectivité est de 911 069,62 € HT soit 1 093 283.54 € ttc, c’est-à-dire plus de 81% des dépenses totales.

Le coût important de cette opération nous a obligés à la réaliser sur deux exercices budgétaires. Ainsi, malgré une notification des travaux aux entreprises ici présentes réalisée à la fin du 1er trimestre 2021, j’ai demandé que cette opération, dont la durée globale est de 44 semaines hors intempéries et aléas, débute le 5 juillet 2021 pour une fin prévisionnelle à la mi-juin 2022 :

  • Enfouissement des réseaux secs : 5 juillet 2021 à fin janvier 2022
  • Requalification de la voirie :   24 janvier 2022 au 10 juin 2022

Les travaux pour l’enfouissement des réseaux secs seront réalisés sous maitrise d’œuvre du bureau d’études : Techni’conseil : 8bis route de Vandières – 54700 Norroy-les-Pont-à-Mousson : tel : 03 83 81 39 36 par les entreprises :

  • RAY SAS : 14 rue Lamartine – 88000 Epinal
  • CITEOS : 12 chemin de la Mare aux Fées – 88000 Chantraine 

Et les entreprises chargées des câblagespour la téléphonie et le haut débit :

  • Entreprise SADE COTTEL Réseau : Réseau Télécommunication « Orange »
  • Entreprise ERT Technologie : Réseau Télécommunication Numéricâble – SFR

Les travaux pour la requalification de la voirie seront réalisés sous maitrise d’œuvre du bureau d’études du service VRD de la Direction des Services Techniques par l’entreprise Colas Est : 3 rue de l’Avenir – 88150 Thaon-Les-Vosges.

Les chantiers s’organiseront sous route barrée sauf riverains en 3 phases opérationnelles.

Pour l’enfouissement des réseaux :

  • Phase 1 : du faubourg d’Ambrail au N° 35
  • Phase 2 : du N° 355 au poste ENEDIS situé au droit du N° 70
  • Phase 3 : du N° 70 rue au poste de la rue des Corvées

Ces phases de travaux sont réalisées en fonction des départs de postes basse tension situés dans la rue.

Ce travail par séquences permettra de procéder aux réceptions des travaux de génie civil et d’engager avec les concessionnaires les câblages chez les particuliers sans attendre la fin du chantier afin d’éviter toute interruption dans l’organisation de ce dernier.

Pour la requalification de voirie :

  • Phase 1, du 24 janvier 2022 au 9 mars 2022, soit 6,5 semaines : de la rue des Corvées au N° 71 de la rue des soupirs
  • Phase 2, du 10 mars 2022 au 22 avril 2022, soit 6,5 semaines : du N° 71 au N° 35 b
  • Phase 3, du 23 avril 2022 au 10 juin 2022, soit 7 semaine : du N° 35b à la carrière Collot

A noter les congés estivaux des entreprises entre le 16 août et le 27 août 2021.


Avenue des Templiers : travaux sur les réseaux humides portés par la C.A.E. 

La Communauté d’Agglomération d’Epinal, compétente dans la gestion des services de l’eau et de l’assainissement, engage un vaste chantier avenue des Templiers à Epinal.

Cette opération d’envergure, vise d’une part, à renouveler et à renforcer le réseau d’eau potable en « Fonte grise » de cette rue, à conforter la gestion des eaux pluviales de voirie avec la reprise de l’ensemble des canalisations et avaloirs de chaussée, et d’autre part, à reprendre le réseau d’assainissement unitaire de la contre-allée.

Ce chantier sera réalisé par le groupement d’entreprises RAY / SOGEA, sous maitrise d’œuvre du bureau d’études techniques SEFIBA de Villers les Nancy, pour un coût global de 311 597, 52 € ttc.

Il a débuté le 5 juillet 2021, pour une fin prévisionnelle le 27 août 2021.

Cette opération est un préambule aux travaux que nous envisageons sur plusieurs exercices budgétaires pour la réfection du mur de quai de Moselle estimés à 628 350 € ttc et, d’autre part aux travaux de renouvellement de la couche de roulement que le Département des Vosges envisage en 2022.

L’organisation particulière de ces travaux, associée à la sécurité des salariés des entreprises et des riverains concernés, nous oblige à fermer cette voie structurante d’entrée de ville à la circulation.

Des déviations ont été mises en œuvre depuis le carrefour de la 45ème Division via la rue Abel Ferry, la rue de Lorraine, le centre du quartier de la Vierge et la route d’Archettes et inversement pour se diriger vers Epinal Centre.

Les accès aux riverainetés se feront en fonction de l’avancement du chantier soit depuis le carrefour de la 45ème Division, soit par la déviation qui sera mise en œuvre via la rue Abel Ferry, la Rue de Lorraine et  inversement pour se diriger vers Epinal Centre.

Concernant les travaux dans la contre-allée (assainissement et AEP), ceux-ci sont prévus pour une durée de 2.5 semaines hors intempéries à partir du 5 juillet 2021.

Pour des raisons organisationnelles d’accès aux riverainetés et au centre-ville pour les riverains de la rue des Corvées, nous avons changé le sens de circulation de la rue des Fusillés de la résistance dans sa section comprise entre la rue Abel Ferry et la rue des Corvées.

Le ramassage des ordures ménagères et du tri sera perturbé par ces travaux et, en concertation avec le SICOVAD, des points fixes seront mis en place de part et d’autre de la rue.

L’ensemble des riverains concernés et les industriels impactés par ces travaux à savoir, Anvis et Socosprint ainsi que le 1er RT, ont été informés de cette opération par courrier.


Quai Michelet : rénovation du mur de soutènement pour 148 000 € TTC

Dans le cadre de notre programme de rénovation des ouvrages d’art et suite aux diagnostics réguliers que nous effectuons sur les ponts, passerelles et murs de soutènement, a été retenue au budget 2021, la rénovation du mur de quai de Moselle du quai Michelet.

Ces travaux qui ont débuté le 28 juin 2021 pour une fin prévisionnelle le 27 août 2021, sont réalisés par l’entreprise CM2E de Sainte Croix en Plaine, sous maitrise d’œuvre du bureau d’études Consilium de Charmes.

Le coût prévisionnel de ces travaux est de 148 000 € TTC.

Il concerne :

  • Réfection du mur du Quai Michelet,
  • Nettoyage complet du mur, suppression de la végétation grimpante,
  • Rejointoiement,
  • Remaillage des fissures,
  • Ragréage des pierres abimées,
  • Comblement des cavités, pose de pierre naturelle grès des Vosges,
  • Création d’une nouvelle couvertine béton, en béton coloré
  • Dépose du garde-corps existant,
  • Fourniture et pose d’un nouveau garde-corps,

Ces travaux s’inscrivent en préalable à l’opération NPRU de rénovation des quartiers de Bitola-Champaubert dont les premiers travaux estimés à 1 010 000 € HT (qui débuteront en janvier 2022), concernent la requalification du Quai Michelet, les abords de l’opération des Constructeurs du Bois et la circulation piétonne vers l’ile.

Les autres principaux travaux de VRD prévus cet été

Passerelle des Grands Sables :

  • travaux en cours de rénovation de l’ouvrage : fin prévisionnel fin juillet – août 2021 pour un coût de 264 871 € TTC.

Sécurisation du carrefour Haut des Etages / Bouleaux / Camus :

  • travaux à partir du 12 juillet pour une durée de 4 semaines pour un coût de 65 802 € TTC.

Réfection de la couche de roulement rue Boegner / Briand, du carrefour Thiers à la Place Foch

  • travaux (CAE) à partir du 16 août sur une semaine. Coût : 104 332 € TTC.

Rue Monseigneur Évrard :

  • travaux à partir du 19 juillet pour une durée de 3 mois pour un coût de 250 794 € TTC. Ils concernent la réhabilitation du réseau d’assainissement et du réseau d’eau potable (CAE).

Divers travaux d’entretien de voirie :

  • rue Victor Hugo en lien avec le Département des Vosges, rue Maurice Barres, rue Professeur Roux, rue Haxo, place Georgin, rue du Bouton d’or.

SERVICE BATIMENT

La mise en accessibilité de l’école Paul-Emile Victor

Dans le cadre de la mise en accessibilité des ERP de la ville d’Épinal 2015 à 2024, le Groupe Scolaire Paul Émile Victor va subir des travaux en modifiant notamment la circulation à l’intérieur du bâtiment entre les salles des différentes Unités d’Enseignement, la salle ULIS et la salle d’Orthophonie.

Un nouveau local sanitaire avec un WC PMR, deux WC standards et des grandes vasques va être créé, deux rampes vont également être ajoutées dans la cour afin d’accéder plus facilement aux nouvelles classes d’Unité d’Enseignement Élémentaire ainsi qu’à la classe de Maternelle. Nous allons également créer une séparation entre le hall d’entrée menant aux appartements et l’école en murant les deux accès existants.

La mission de contrôleur technique a été confiée à l’Apave et la mission CSPS à Dekra.

Enfin, un diagnostic amiante a été diligenté et n’en a pas fait apparaître.

Une consultation a été publiée du 27 avril 2021 au 21 mai 2021.

Voici les entreprises retenues ainsi que le montant des travaux :

  • Lot 1 : Démolition – Gros-Œuvre : Ménil Rénov’ – 37 840.80 € TTC
  • Lot 2 : Menuiserie Intérieure – Mobilier : Menuiserie Houillon – 9 094.80 € TTC
  • Lot 3 : Menuiserie Extérieure : MCV Menuiserie – 11 754.00 € TTC
  • Lot 4: Plâtrerie : Gonsolin – 6 616.34 € TTC
  • Lot 5 : Carrelage – Faïence : Carrelages et Déco – 5 312.57 € TTC
  • Lot 6 : Peinture : Keldeco Nouvelle Signature – 4348.84 € TTC
  • Lot 7 : Electricité – Ventilation : Afonso – 10 712.82 € TTC
  • Lot 8 : Plomberie – Sanitaire : Muller – 11 095.20 € TTC
  • Lot 9 : Revêtement de Sol Souple : Europ Revêtement – 7 948.31 € TTC
  • Lot 10 : Serrurerie : Schweitzer – 16 900.80 € TTC
  • Lot 11 : Accessibilité : Repères Signalétique & Accessibilité – 3 653.65 € TTC

Soit un total de 125 278.13 € TTC.

Ces travaux seront réalisés entre le 7 juillet 2021 et le 31 août 2021.

Concernant la situation sanitaire, liée au COVID :

Malgré une consultation réalisée au plus tôt et des commandes établies par les entreprises retenues lorsque ces dernières n’avaient pas encore reçu leurs notifications, les délais de livraison vont pour certain au-delà de la date de la rentrée scolaire.

Les lots et entreprises concernés sont les Menuiseries Intérieures attribuées à la Menuiserie Houillon et les Menuiseries Extérieures attribuées à MCV Menuiseries.

L’intervention de ces entreprises conditionne d’autres corps de métiers comme les plâtriers, les peintres et les électriciens. Ces travaux peuvent avoir lieu pendant les vacances scolaires de la Toussaint soit, entre le 25 octobre et le 5 novembre 2021.

Les autres travaux d’été dans les écoles

Pour les autres écoles, ces travaux consistent principalement

  • Rafraichissements de salles de classes :
  • Revêtements de sols
  • Peintures
  • Plafonds et faux plafonds, éclairage
  • Mise en conformité électriques et ajouts de prises
  • Aménagements de sanitaires,
  • Installation de racks à vélo dans les cours d’école déjà réalisé en 1ère partie d’année

Le détail des travaux dans les écoles est donné dans les pages suivantes :

  • Maternelle Guilgot : 1 526.23 € ttc
  • Pose d’une ventilation au restaurant 
  • Maternelle Pergaud : 15 492,67 € ttc
  • Peinture de 2 classes et changement de 2 portes extérieures 
  • Revêtement de sol
  • Faux plafond
  • Maternelle Champbeauvert : 9 948 .00€ ttc
  • Ouverture d’une porte : peinture, maçonnerie et menuiserie extérieure
  • Maternelle Epinettes site Jean Macé : 12 288.13 €ttc
  • Rénovation d’une salle de classe comprenant peinture, revêtement de sol, électricité, menuiserie
  • Groupe Victor Hugo : 26 661.89 € ttc
  • Rénovation d’une salle de classe (Ulis) comprenant peinture, revêtement de sol, électricité, menuiserie : 8 128.01 €ttc
  • Rénovation d’une salle de jeux comprenant de la maçonnerie, peinture revêtement de sol, électricité, menuiserie : 18 533.88 € ttc € ttc
  • Groupe Durkheim : 12 440.40 €ttc
  • Peinture de deux salles 
  • Elémentaire Saut le Cerf : 6 480.22 € ttc
  • Réparation de la toiture
  • Groupe St Laurent : 30 699 .00 € ttc
  • Pose séparation WC de sol, électricité, menuiserie : 888 € ttc
  • Travaux de reprise suite à incendie : 29 811 € ttc
  • Elémentaire Maurice Ravel : 3 349.20 € ttc
  • Rénovation des sanitaires adultes du RDC
  • Elémentaire du Centre : 16 269.5 € ttc
  • Rénovation d’une classe, de 3 sanitaires adultes, filles et garçons

En sus des interventions concernant le bâtiment, le service du Cadre de Vie interviendra pour :

  • Ecole Pergaud Maternelle :
  • Création d’un espace potager en remplacement d’un bac à sable : 800 euros TTC.
  • Ecole Durkheim :
  • Fixation de 2 panneaux grillagés rigides pour permettre de fixer des éléments par les élèves et également de faire grimper des plantes. Coût : 120 euros TTC.
  • Ecole Paul Emile Victor :
  • installation de 4 poteaux en bois pour fixer une toile d’ombrage dans l’espace vert au centre de la cour : 100 euros TTC.
  • Ecole Guilgot :
  • Rénovation d’un tour de pied d’arbre vieillissant en rondins bois : 80 euros TTC.
  • Ecole Maternelle Champbeauvert :
  • Rénovation d’une allée piétonne en dalles engazonnées (suite à l’ouverture d’une porte sur le devant de l’école). Coût : 0 (stock).
  • Installation de 2 tables pique-nique. Coût : 1200 euros TTC.
  • Ecole des Epinettes :
  • Installation d’un chalet de jardin pour le rangement de vélos et autres (chalet réalisé par le CFA d’Arches).
  • Etudes de végétalisation des cours d’écoles suivantes : Victor Hugo, Emile Durkheim, du Centre et élémentaire St Laurent.

Les autres principaux travaux du service bâtiment prévus cet été

Pour les autres écoles, ces travaux consistent principalement

  • Rafraichissements de salles de classes :
  • Revêtements de sols
  • Peintures
  • Plafonds et faux plafonds, éclairage
  • Mise en conformité électriques et ajouts de prises
  • Aménagements de sanitaires,
  • Installation de racks à vélo dans les cours d’école déjà réalisé en 1ère partie d’année

Le détail des travaux dans les écoles est donné dans les pages suivantes :

  • Maternelle Guilgot : 1 526.23 € ttc
  • Pose d’une ventilation au restaurant 
  • Maternelle Pergaud : 15 492,67 € ttc
  • Peinture de 2 classes et changement de 2 portes extérieures 
  • Revêtement de sol
  • Faux plafond
  • Maternelle Champbeauvert : 9 948 .00€ ttc
  • Ouverture d’une porte : peinture, maçonnerie et menuiserie extérieure
  • Maternelle Epinettes site Jean Macé : 12 288.13 €ttc
  • Rénovation d’une salle de classe comprenant peinture, revêtement de sol, électricité, menuiserie
  • Groupe Victor Hugo : 26 661.89 € ttc
  • Rénovation d’une salle de classe (Ulis) comprenant peinture, revêtement de sol, électricité, menuiserie : 8 128.01 €ttc
  • Rénovation d’une salle de jeux comprenant de la maçonnerie, peinture revêtement de sol, électricité, menuiserie : 18 533.88 € ttc € ttc
  • Groupe Durkheim : 12 440.40 €ttc
  • Peinture de deux salles 
  • Elémentaire Saut le Cerf : 6 480.22 € ttc
  • Réparation de la toiture
  • Groupe St Laurent : 30 699 .00 € ttc
  • Pose séparation WC de sol, électricité, menuiserie : 888 € ttc
  • Travaux de reprise suite à incendie : 29 811 € ttc
  • Elémentaire Maurice Ravel : 3 349.20 € ttc
  • Rénovation des sanitaires adultes du RDC
  • Elémentaire du Centre : 16 269.5 € ttc
  • Rénovation d’une classe, de 3 sanitaires adultes, filles et garçons

En sus des interventions concernant le bâtiment, le service du Cadre de Vie interviendra pour :

  • Ecole Pergaud Maternelle :
  • Création d’un espace potager en remplacement d’un bac à sable : 800 euros TTC.
  • Ecole Durkheim :
  • Fixation de 2 panneaux grillagés rigides pour permettre de fixer des éléments par les élèves et également de faire grimper des plantes. Coût : 120 euros TTC.
  • Ecole Paul Emile Victor :
  • installation de 4 poteaux en bois pour fixer une toile d’ombrage dans l’espace vert au centre de la cour : 100 euros TTC.
  • Ecole Guilgot :
  • Rénovation d’un tour de pied d’arbre vieillissant en rondins bois : 80 euros TTC.
  • Ecole Maternelle Champbeauvert :
  • Rénovation d’une allée piétonne en dalles engazonnées (suite à l’ouverture d’une porte sur le devant de l’école). Coût : 0 (stock).
  • Installation de 2 tables pique-nique. Coût : 1200 euros TTC.
  • Ecole des Epinettes :
  • Installation d’un chalet de jardin pour le rangement de vélos et autres (chalet réalisé par le CFA d’Arches).
  • Etudes de végétalisation des cours d’écoles suivantes : Victor Hugo, Emile Durkheim, du Centre et élémentaire St Laurent.

SERVICE CADRE DE VIE

Les travaux de l’été

Aire de jeux de la Beaudenotte 

La structure en place datait de 2002 et plusieurs rapports de contrôle de bureaux indépendants ont notamment mis en avant des pièces de structures abîmées (dont les poteaux supports). C’était l’une des aires de jeux les plus anciennes de notre parc d’où la proposition faite en 2019 de la remplacer.

Le budget alloué à cette opération est de 34 000 € TTC dont 24 000 euros pour l’achat de la structure et 10 000 euros pour l’achat du sol de réception (copeaux de bois produit par une Sté locale située à POUXEUX : Agresta) et autres fournitures comme l’achat du béton.

L’objectif, outre le fait de sécuriser la structure, est de fortement moderniser cette aire de jeux avec un maximum de fonctions ludiques, résistante au vandalisme et utilisables pour les enfants de tranche d’âge assez large (2-10 ans), ce qui fait un bon complément à l’aire sportive située à proximité destinée plutôt aux ados et à celle de pétanque utilisée par les adultes.

La structure est en cours de pose par des techniciens du service cadre de vie.

La balançoire située juste à côté est conservée car c’est une structure plus récente qui ne présente pas de souci particulier.

Aménagement du Rond-point Lamartine 

Ce rond-point a été réaménagé en totalité ce printemps. L’objectif était de moderniser la conception et de le rendre plus attrayant visuellement. L’aménagement réalisé par les jardiniers de la ville s’est traduit par la suppression de la bande de gazon périphérique, de la réduction légère du repositionnement de la surface de fleurissement saisonnier, de l’intégration sur sa partie centrale de 103 m² de plantations pérennes composées de 30 essences, du remplacement de l’arrosage automatique par aspersion par un système d’irrigation en goutte à goutte uniquement pour les massifs saisonniers. Le coût de cet aménagement hors main d’œuvre est de 2 500 euros TTC.

Aménagement du square Friesenhauser 

Le square Friesenhauser a été réaménagé ce printemps par les jardiniers du service cadre de vie.

La finalité du projet est de redonner à ce square un aspect moderne, convivial et fonctionnel tout en créant une complémentarité harmonieuse avec l’aménagement réalisé sur ce secteur.

Les allées ont été traitées avec du pavé granit de récupération (issu d’anciennes voiries). Les joints seront engazonnés pour limiter l’aspect minéral du revêtement et pour favoriser l’infiltration des eaux de pluie. Les escaliers sont restaurés à l’aide de marches en gré des Vosges. Des bancs et corbeilles sont implantés pour créer un lieu destiné au repos dans l’esprit d’un petit Oasis dans un milieu très urbanisé.

Pour agrémenter le lieu, des plantations pérennes (dont 1 arbre en cépée) ont été implantées sur toutes les surfaces vertes de l’espace. Des éléments bois ont été positionnés pour créer du mouvement et un lien avec le bardage du parking St Michel.

Deux interventions sont venues en outre renforcer l’attrait de ce square : la mise en lumière des murs en gré et la réservation d’un petit espace juste devant l’un des bancs pour y exposer une œuvre d’art éphémère (proposition de nous mettre en lien avec la plomberie).

L’ensemble pourrait être réalisé en régie, le coût d’achat des fournitures a été de 12 230 euros TTC.

Le fleurissement estival 2021

Fleurir est une manière d’accueillir les visiteurs, c’est apporter de la couleur à la ville, de la gaieté et c’est contribuer à créer un cadre de vie agréable pour les habitants.

A Epinal, le fleurissement saisonnier s’associe et s’harmonise avec du fleurissement pérenne qui prend de l’ampleur chaque année. Ce dernier a l’avantage d’être plus économe en temps d’intervention mais également en eau, ressource qui devient de plus en plus précieuse et rare durant la saison estivale.

Le fleurissement pérenne est également plus favorable à la biodiversité. La diversité de plantes pérennes est très élevée et est composée d’arbustes, de vivaces, de rosiers, de plantes grimpantes, de graminées, de bulbes botaniques.

Le fleurissement saisonnier comprend le fleurissement de printemps de mars à mai et d’été de mai à mi-octobre. Cet ensemble fleurissement saisonnier + pérenne contribue à l’embellissement de la ville toute l’année.

Le fleurissement est un vecteur de bien-être, de bien vivre et est vecteur de développement économique en attirant touristes et habitants souhaitant vivre dans un cadre agréable.

La ville est labélisée 4 fleurs depuis 1988 (256 villes en France bénéficie de ce niveau de classement) au palmarès national. Ce label de qualité de vie a été conforté lors du passage du jury national en 2019 lequel nous visitera à nouveau en 2022.

Caractéristique du fleurissement de la ville 

  • Association et complémentarité entre le fleurissement saisonnier et pérenne
    • Production des plantes en interne
    • Forte diversité de plantes.
    • Thème couleur commun sur la ville créant un lien et une unité sur l’ensemble de la cité.
    • Maintien de la Mosaïculture sur quelques massifs au parc du cours, c’était l’image du
    • fleurissement de la ville il y a une quinzaine d’année.
    • La présence d’une roseraie qui au bord de la Moselle est un véritable havre de paix
    • La présence du parc floral du cours

Thème couleur du fleurissement estival de cette année 

Thème couleur : clair/obscur est le thème retenu pour 2021 : l’association de couleurs très contrastantes génèrent un rendu très intense. Les couleurs sont assez variées allant du jaune très clair au rouge très foncé avec des associations de feuillage pourpre et gris qui viennent se contraster avec des feuillages très clairs et ou des graminées.

Thème fédérateur : les plantes dans votre assiette (ce thème a été développé en lien avec le projet municipal de la mise en place d’un plan d’alimentation territorial qui se traduit cette année par la mise en place d’une régie maraichère :

  • Intégration de légumes dans les compositions
    • Intégration de structures en mode design et original : sur 7 points de fleurissement situés sur des endroits stratégiques en ville : Rond-point entre les 2 portes, place des 4 nations, rond-point d’Indochine, rond-point gare, rond-point ‘EDF’, Massif église notre Dame, place Poincarré.

Quelques chiffres sur le fleurissement

Surface d’espaces verts : 240 ha
 
Fleurissement saisonnier (estival et printanier) : 2 800 m²
 
Nombre de points de fleurissement : 180 points
 
 
Bacs d’orangerie (centre-ville) : 110
 
Poterie de grande dimension (centre-ville) : 77 unités
 
Jardinières : 650 unités
 
Suspensions : 51 unités
 
Annuelles : 47 000 plantes
 
Bisannuelles : 80 000 unités
 
Bulbes : 20 000 unités
 
Espaces de tontes différenciées : 15 HA
 
Décorations d’automne : 3 500 pérennes et 700 chrysanthèmes.
 
Nombre de jardiniers et horticulteurs affectés au service : 59 jardiniers + 5 apprentis (CAP ou bac pro aménagements paysagers)
 
Durée affectée à la plantation des annuelles : 3 semaines
 
Conception du fleurissement : Année n – 1
 
Nombre de techniciens qui travaillent sur la conception : 8 personnes

Période de plantation : 95 % des plantes sont mises en place entre le 17 mai et le 11 juin.

Personnel mobilisé :

  • Pour la conception : 8 techniciens formés y travaillent à n-1.
    • Pour la production : 7 agents mobilisés (dont 2 à profil de travailleur handicapé)
    • Pour la plantation : une cinquantaine de jardiniers mobilisés tout en poursuivant l’entretien de leurs secteurs

Période de fleurissement estival : de la mise en place jusque mi-octobre.

Nouveautés cette année

Association de plantes pérennes et saisonnières :

  • Réaménagement complet du rond-point situé en face de la piscine olympique
    • Réaménagement du massif situé à l’angle de la rue A VITU et du chemin de Bruyère.
    • Réaménagement du massif situé à l’angle de la rue L Barthou et Allende
    • Intégration de 25 poteries avec plantes Topiaires sur le secteur Basilique et repositionnement de l’ensemble des bacs et poteries après réflexion globale.

Aménagements pérennes uniquement :

  • Square Friesenhauser
    • Remplacement d’une haie de thuyas dépérissant square du 170 (fait)
    • Aménagement paysager du rond-point RD 11 (face SICOVAD) : en cours
    • Rue Marvingt : végétalisation des abords de voiries : fait
    • Arrière maison de l’entreprenariat place d’Avrinsart : végétalisation de la cours : travaux terrassement cet été.

Amplification du plan de gestion différenciée des espaces verts :

Dans le cadre du plan biodiversité mis en place par la ville en 2018 et dans la continuité de la démarche zéro phyto engagée en 2010, la ville a mis en place en place un plan de gestion différenciée de ses espaces verts. C’est une réflexion qui consiste à pondérer les interventions des jardiniers en fonction des lieux, des utilisations, de la richesse botanique des sites.

Cette démarche a débuté en 2014 (4 ans après le début du zéro phyto) et s’est traduite, dans un premier temps, uniquement par la mise en place de fauches tardives.

L’objectif de la gestion différenciée des espaces verts est de classifier le mode d’entretien de nos espaces verts en fonction de leur sollicitation, leur situation géographique, leur richesse botanique et d’y affecter un type d’entretien, du plus soigné (en général le centre-ville) à une gestion quasi ‘’naturelle’’ (secteurs faisant la jonction entre la ville et le milieu rural ou les espaces boisés et agricoles).

Pour Epinal, nous avons défini 5 codes d’entretien. Si on ne parle que des fauches tardives (correspond au code 4 semi naturel), nous avons débuté en 2014 avec 6.3 hectares, en 2019, nous étions à 10.1 HA et nous arriverions en 2021 à 15 HA répartis sur 57 sites, surfaces auxquelles s’ajoutent les fauchages de bords de route pour lesquels on a appliqué la même démarche.

Se développe également un autre mode d’entretien d’espaces verts : l’éco pâturage. L’objectif est d’entretenir certains secteurs difficiles d’accès de manière plus naturelle et sans utilisation de matériel thermique.

Nous avions déjà deux sites qui étaient entretenus de la sorte : le parc du château et le talus situé au-dessus terres St Jean, un bassin d’orage sur le secteur de Laufromont et un espace enherbé aux abords du centre technique. Les animaux à qui on fait appel sur ces nouveaux espaces (chèvres ou moutons du parking de la Louvière. 3 autres sites sont désormais gérés de la sorte : le verger aux) proviennent du parc du château.

Coût fleurissement saisonnier sur une année 

Printemps (euros TTC) :

  • Bulbes                                                           : 4687 euros
    • Graines                                                          : 1804 euros
    • Jeunes plants                                                : 357 euros
    • Vivaces                                                          : 4397 euros
    • Arbustes                                                        : 2549.89 euros

Total sur une année (réf 2020)                              : 13 794 euros TTC

Eté (en euros TTC) :

  • Pts hauts                                            : 3175 euros
    • Graines                                              : 1924 euros
    • Jeunes plants                                     : 14098 euros
    • Plantes diverses                                : 224 euros

Total sur une année (réf 2020)                  : 19 421 euros TTC

Terreau sur l’année :

  • Rempotage                                        : 5698 euros
    • Jardinières                                         : 4724 euros
    • Autre                                                  : 492 euros
    • Tourbe                                               : 96 euros

Total sur une année                                  : 11 010 euros TTC

Engrais sur une année :

  • Fertilisation arrosage             : 2311 euros
    • Organo minéral                                  : 1292 euros
    • Massifs création                                 : 752 euros
    • Stimulateur     bio                               : 280 euros

Total sur une année                                  : 4635 euros TTC

PBI sur une année                                       : 2547 euros

Total coût du fleurissement sur une année : 51 407 euros TTC

D'autres actualités à consulter :
(Re)découvrez le patrimoine spinalien les 18 et 19 septembre prochains !

La 38e édition des Journées européennes du patrimoine aura lieu les 18 et 19 septembre ...

15 Sep 2021
Le tableau d'une dame Chanoinesse du XVIIIe siècle rejoint le Musée du Chapitre d’Épinal

Mardi 14 septembre, l’association des Amis des musées et de la BMI – Epinal ...

15 Sep 2021
La chasse aux perturbateurs endocriniens est ouverte !

Marche “santé-environnement” Ce dimanche 19 septembre à 9h, la 11e marche ...

15 Sep 2021
Trophées sportifs 2021 : palmarès et photos

Encadrants : Charly Mephon, Abdel Moulay, Benamara Daval, Abel Aber, Hassan Faiq, Michel ...

13 Sep 2021
Annuler