Historique

Spotted Quoll

 

Devant la nécessité de former les musiciens des pupitres de l’orchestre d’harmonie d’Épinal, Henri Najean, adjoint au maire Charles Guthmüller, rédige en 1951 , un rapport en faveur de la création d’une école de musique.
L’année suivante, l’Ecole Municipale de Musique d’Épinal voit le jour avec à sa tête, le pianiste Pierre Maire.
L’établissement s’installe alors rue de la Louvière (actuellement Maison de l’étudiant).
En premier lieu, les professeurs recrutés ont pour mission d’enseigner auprès des élèves pratiquant un instrument à vent au sein de l’harmonie municipale, ainsi qu’aux élèves de CM2 du Petit Lycée.
Peu de temps après, le violon et le piano feront leur entrée sur la liste des instruments enseignés.

En 1983, la Ville d’Épinal décide de réorganiser le fonctionnement de l’école pour répondre aux normes fixées par le Ministère de la Culture et solliciter son agrément. L’école municipale deviendra École Nationale de Musique par décret du Ministère de la Culture en 1987.
1989 voit le déménagement de l’établissement vers de nouveaux locaux plus adaptés au 22 rue Thiers. Ils seront inaugurés le 14 octobre par Philippe Seguin, Député-maire d’Épinal et ancien   Ministre, en présence de Philippe Léotard, Ministre de la Culture.
Suite au décret du 12 octobre 2006, l’école adopte la nouvelle appellation de Conservatoire à Rayonnement Départemental.
Le 21 novembre 2008, Michel Heinrich, Député-maire d’Épinal, le nomme officiellement Conservatoire Gautier-d’Épinal , du nom de l’illustre trouvère ayant séjourné dans la région au XIIIe siècle, en présence de François Dépinal, dernier descendant de cette ancienne et célèbre famille.

Depuis le 1er juillet 2013, le conservatoire est passé en équipement communautaire à la communauté d’Agglomération d’Epinal, ce qui permet à 38 communes de bénéficier d’un tarif préférentiel.

 

 

/
professional joomla template